boder

Le BonHomme provençal Quête des archétypes modernes

In annexe on 26 janvier 2017 at 10:40
 – Le BonHomme provençal Quête des archétypes modernes

Ce personnage tient il parole ?

Photo

Question intéressante car elle n’est pas anodine. Si dans le nord on pourrait penser que tenir parole est un acte normal de civilité, il n’en est pas de même dans  les mœurs méridionales.

Disons plutôt que la place et la valeur de la parole ne sont pas les mêmes en Provence qu’en Angleterre ou Allemagne. La parole n’a pas la même place dans la chaine des valeurs morales (mœurs).
Pourquoi ? Cela demande recherche !
Toujours est-il que le bon sens populaire couplé à une expérience empirique, décrit le méditerranéen comme plus volubile. Il en découle un complexe dans un environnement de ce type: la parole vrai la parole juste et surtout tenue sont des richesses recherchées.

On le voit dans tout le pourtour méditerranéen, la parole rentre souvent dans les règles de l’Honneur… souvent dans des sociétés patriarcales.
La parole est aussi expérimenté, exercé dés le plus jeune age… on essaie de la maitriser dans l’art oratoire etc.

Il n’en demeure pas moins qu’au quotidien, il y a beaucoup de paroles, et qu’elle revait un sens de « civilisation », où l’échange de cette parole est comme un véhicule, au sens d’une monnaie.
On peut constater, même si c’est plus personnel, que la parole est ici trans-hiérarchies, trans-classes etc.
Ne pas adresser la parole est un moyen d’abaisser un individu alors qu’ailleurs il n’y a pas de connotation mais plutot une normalité.

La parole est donc une sorte d’acte Humaniste, partagé pour tous et toutes sans jugement. Elle appartient à l’ensemble de la communauté culturelle et ne peut pas étre appropriée par des individus.

– Le BonHomme dans tout cela ?

Et bien il faut constater qu’il est trés agréable au premier abord mais qu’il lui arrive de ne pas la respecter.
Tout dépend du contexte et il y a sans doute une nécessité de créer parfois une sorte de cérémoniel. Pourquoi ?

Parce que la convivialité prime et que la parole alors fluide ne doit pas étre bridée… blagues et autres sont des moments à ne pas gacher, qui n’induisent pas un respect strict dans les actes.
Ce que certains intervenants ne comprennent pas, cherchant à profiter du moment pour « prendre à parti ».

A contrario une situation trop cérémonielle n’induit pas non plus ce respect, tant le théâtral et le constat d’une réalité mouvante (raisonnable?) sont des connaissances acquises pour cet initié.

Il y a donc un juste milieu propre au contexte et à ce qui est dit.

– La parole est donc ici un vrai espace distinct de la pensée, à l’instar de E.MORIN (qui décrit l’espace de la pensée comme autonome). En effet il peut y avoir guérison des esprits comme inflammation.
D’où le terme souvent employé : « La parole soulage » ….

Comme l’écriture ?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :