boder

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

​L’amour du Bon c’est Quoi ?

In Uncategorized on 27 août 2017 at 20:16

L’amour du Bon c’est Quoi ?


Un Homme c’est quoi ? la réponse est là. Pourquoi marius n’a pas enlevé fanny pour ses voyages de marin?

Marius sait qu’il y a incompatible avec cet amour commun et l’aventure.
Ignace Layola, Therese dAvila

ultimes individus d’aventure, de limites.

Marius est un homme simple, pas une personne d’élite, il lui reste à prendre la mer.

Et encore c’était une époque de lointain, de colonie maintenant la frontière avec la barbarie a reculé en Provence, l’hydre consumeriste, les individus qui marchent en regardent derrière eux sont majoritaire. Le provençal lui sait qu’il y a un autre monde, ici est pas ailleurs.
Nerval
qui sait comment un homme peut aimer à ce point une femme?

comment on peut déplacer des montagnes. « il savait que c’était impossible et il l’a fait ».
Très peu, et le bonhomme sait les reconnaître dans la multitude… mais il s’agit de l’Amour.

Publicités

Pizza Hot , Pizza Hut, con pp

In Uncategorized on 9 juin 2017 at 09:43

Sans titre

Du  moins à Seille

Ce qui est frappant dans la Pizza,

c’est qu’on la mange avec les Mains.

 

Et on le fait sans se salir,

Grace à la Patte Bonne.

 

Et méme si ça dégout;

line on à toujours Tord;

Chon.

 

L’avantage de cette pratique c’est qu’elle réunit, le multiple, sans Jamais le Dire0

Parce qu’on a pu faire des Pizzas dans notre Jeunesse D’études, Mais lIvres

Se

refroidissent, alors que le Fromage Vient de la Vache

Sacré !

 

 

 

 

 

Qui rit

La/les nourrices

In Uncategorized on 7 juin 2017 at 21:21

imagesd.jpg

 

 » Le combat est le père de toute chose.  »
clarisse : « La sagesse c’est dire le vrai et agir suivant la nature. » Voilà la mère !

2016 - 1 (1).png

les bases du socle du bouclier la construction du soit Provençal ou pas

In Uncategorized on 28 mai 2017 at 07:58

L’ennui

Ça prend de l’espace.

;/ $###

L’an nuit surtout le jour de l’an, où tout le monde s’épuise à représenter.

Toujours l’image, de l’être humain mais est ce utile ?

Il le sait fait office mais garde un temps pour émerveiller sa grotte.

L’ennui, le bonhomme l’apprivoise, ni jamais impliqué ni jamais absent.

L’ennui a toujours  était là, on l’oubli mais il est là.

Tu le savais pas ?

Et que fais le bonhomme ?

Il liste, compile,synthèse, jamais exhautif cela amènerait l’ennui, mais de façon utile.

Utile pour plus tard, pour quand ?

Non quand il est la a côté, le nouvel an de l’Homme, il s’emploie sans passion a garder des monnaies à rendre,  par ce travail étrange proche du rien faire.

Il faut bien ça car quand on a rien à donner, on ne peut plus Etre généreux; bon quoi !

Le bonhomme provençal – est-il le produit d’une fiction ?

In Uncategorized on 2 mai 2017 at 08:03

Le bonhomme provençal – est-il le produit d’une fiction ?

Valait-il un contre poids régionaliste au mythe universel républicain?
Les contextes identitaires nous renvoient au sujet de fond contemporain « la mondialisation ne produit elle pas du régionalisme? »bad5477f-490f-4fdc-8c6d-3238531c634c

Le bonhomme & l’éducation

In Uncategorized on 22 mars 2017 at 20:27

pourquoi le bonhomme provençal n’est pas milliardaire en devises sonantes et surtout trebuchantes ?

2015-1

Sans doute parce que son éducation contrairement au commun, a connu une étape supplémentaire… et préliminaire.

Dans l’histoire suivant les aléas de la construction de l’état on pu compter sur l’instruction publique et ou collective et ou familiale et ou religieuse mais De l’Education on en parle peu.

C’est d’abord par l’apprentissage empirique fondée sur la pratique qui ordonne souvent. Mais la pratique de quoi ?
de la parole et surtout de la tenir…
mais pas de la parole grammaticale, d’apprendre à parler à tout le monde et surtout de respecter les traditions, voir de la tradition si l’on considère qu’elle est universelle.

Ce temps d’apprentissage n’est donc pas vain, bien que long et labyrinthique…

mais où se finit il ?

la porte de secour du bonhomme

In Uncategorized on 17 février 2017 at 08:21

Voilà ma porte de secour dit le bonhomme.
Elle se trouve dans un lieu incontrôlable, incontrôlé, turbulent… pourtant elle est là, au bout de rien.

Elle surplombe, rappel le passage la naissance, le renouveau vers cette terre mer.
on rentre ou on sort? 

On est vidé ou pas par le cousin du bonhomme ? le grand gaillard.

Oú sont les femmes ?

In Uncategorized on 10 février 2017 at 20:21

On m’a dit « ok pour le bon Homme mais oú sont les femmes ? »
Et bien on attend toujours l’Arlesienne.

2016-2
Non pas que l’histoire de France n’ait pas mis en valeur certaines provençales (ou italiennes); mais la bonne, elle n’est pas facile à cerner.
Ne serait ce que sur l’apparence, cheveu au vent, est ce une gitane ? Une maure? Un bronzage trop prononcé? Voir une dame d’ébène…

Est ce une amazone? Une atlante?

La legende dit que, quand elle est à bord du bateau, elle remet les choses en ordre dans les cuisines et la politique c’est une sorte de cuisine!
En tout cas elle permet en permanence à ce que le bon soit Poli, un grand changement utile pour le reste de ces congénères.

​Le bonhomme migre chez le marseillais

In Uncategorized on 27 janvier 2017 at 13:53

​Le bonhomme voyage chez les marseillais


Les provençaux sont ils marseillais et inversement ?

Laissons le débat aux ponitillistes, non ici l’idee est de voir des concepts en ethnologue. 
Concept, donc premier,  du marseillais :

 » on est chez nous  » similaire à  » on craint deg1″.
On pourrait en le lisant se dire, ok le marseillais est casanier et il ne sort jamais de chez lui (un peu comme pascal), oui mais non.
Adepte de la parole imagée, ce concept vaut pour tout lieu géographique et ou rencontre humaine.
Dans la mesure est il y a une composante inconsciente, cela induit parfois des conflits métaphysiques qui nuisent a la réussite du rapport de force personnel et collectif. Pourquoi ?

Le bonhomme provençal – affaire tendue

In Uncategorized on 27 janvier 2017 at 13:52

Le bonhomme provençal – affaire tendue
Après le dernier post sur le refoulement, sur le déchet le moment est venu de parler des artistes !
A quoi sert l’artiste dans la société, si on écoute les meilleurs contemporains on en déduit que l’art est à la portée du commun, mais comme celui-ci est un inculte (culte de l’art) il n’arrive à pas à se saisir de sa propre beauté.

Ok, il est con le commun.
Néanmoins un trait de génie m’a percuté ce matin, en fait le rôle de l’artiste est de saisir l’esprit collectif du moment, dans son périmètre d’expression de métier (peinture, écriture etc.).

Comme une décharge venant du cosmos, du collectif, l’artiste saisit l’instant et le présente, le représente à ceux qui ne le sont pas.

Bref, l’artiste doit il se droguer et s’user la santé, à travers l’exacerbation de l’émotion ?

La production de « bonnes vibes » induit il le sacrifice de l’artiste, comme être cardiaque ?

A priori on le voit la société de consommation n’aime pas des œuvres qui demandent plusieurs couches d’explication.

L’architecture ancienne voilée ses intentions alors que la nouvelle affiche dans sa structure sa volonté, publicitaire.
Or le bonhomme connait une autre voix, qui est le Naturalisme, voir la naturophilie, nudiste ou stringisme, il sait que vaquer, sur les chemins romantiques est une source qui ne s’épuise et n’épuise  jamais !

Donc le provençal n’est pas nécessairement Alter-ophile, non pas que la fonte ou le plomb lui soit inconnu, mais côtoyer l’alter n’est pas sa vocation.

 

Maintenant question, l’intermittent doit il être rémunéré au-delà de sa valeur utile ? Qui existe néanmoins au dixième.