boder

Reliquats


Partie Aout 2009

MECANISMES HUMAINS

** Cheminement de réflexion 1 **

L’influence est devenue un facteur prépondérant des jeux de pouvoir en occident, les sciences des comportements humains deviennent de plus en plus usitées et centraux. L’approche du multiculturalisme par ce biais parait obligatoire mais attention la notion d’échelle spatiale et temporelle ne doivent jamais être oubliées.

*

Bien que le mot mécanisme soit employé l’extrême variété des situations humaines, des gènes, bref les possibilités d’inné et d’acquis, je pense nous prémunirons toujours contre le désenchantement total (thème de WEBBER).

Diverses disciplines vont nous permettre de rentrer dans le détail de l’analyse (ceci avant la rédaction de la synthèse finale).  Multiculturalisme induit de réfléchir sur la notion de groupe d’individu,  la notion de perception et de construction d’une culture commune au groupe. C’est à proprement parler réfléchir sur l’idée d’une identité de groupe.

*

Pamela LEVIN nous présente comment pour un même individu son identité peut évoluer tout au long de sa vie. L’articulation entre l’identité de groupe et les identités des membres est évidente. La biologie nous a déjà appris qu’un L’être humain se renouvelle chaque jour. Des millions de cellules meurent et naissent en permanence pour donner ce que nous appelons l’Homme.  Cela signifie en fait que l’individu n’est pas la pièce élémentaire de la culture de groupe.

Edgar MORIN fait lui un terme exhaustif sur l’identité il n’oublie pas de parler de notre sexualité (à lier à M.TODD pour donner une consistance macroscopique), de nos rêves c’est à dire de l’inconscient.

*

La culture est une perception collective. Cela renvoie à une donner essentielle des ethnologues, l’hominisation c’est un processus permanent de projection des représentations. A la fois projection de ce qu’est l’homme et de comment appréhender l’environnement et ses événements dans le temps. Pour paraphraser Frédéric LENOIR (dans petit traité des religions), l’homme a besoin d’un lien social construit par les rites. La culture n’est donc pas loin.

*

Toutes les approches scientifiques actuelles sont portées sur les méthodes rationnelles déterministes. Nous sommes donc naturellement portés à penser que le milieu naturel du groupe et son histoire sont à l’origine de sa culture.

*

Enfin nous savons intuitivement que dans un groupe il existe toujours une force centrifuge et une force centripète. Un groupe c’est une dynamique interne. La science du management est éclairante à ce sujet.

*

1) L’analyse transactionnelle et autres techniques des ressources humaines

Pamela LEVIN

L’individu se trouve dans différents états au cours de sa vie. En fait il vit des cycles de développement qui se renouvellent.

Les états dans le cycle de  l’identité :

le pouvoir d’exister (naissance à 6 mois)

Le pouvoir de faire (6 à 18 mois)

Le pouvoir de penser (18 mois à 3 ans)

Le pouvoir d’identification (3 à 6 ans)

Le pouvoir de réussir (6 à 12 ans)

Le pouvoir de se régénérer (13 à 19 ans) – naissance d’une identité sexuelle

Transmutation retour vers la 1er étape

*

PNL  / Ecole de Palo Alto

2) La fameuse pyramide des besoins de MASLOW

Je préfère de mon coté une vision plus dynamique en considérant que chaque individu cherche à assouvir plusieurs besoins sans le faire de façon compléte  (en lien avec ses possibilités matérielles dans sa vie et ses capacités).

Une fois un des besoins assouvi il se concentre sur un autre. Il y a un mouvement ascensionnel uniquement dans l’intensité.  C’est à dire que si un niveau d’accomplissement est atteint sur un besoin, la quête suivante doit aboutir sur un accomplissement plus complet d’un autre besoin. C’est un mouvement hélicoidal.

Les critères sont :

– La reconnaissance – Légitimation – Le besoin de sentir dans l’humanité –

– Le pouvoir – contrôler les choses, son environnement –

– L’expression – Comprendre et expliquer les choses – remplir le vide du cosmos –

– Posséder – la richesse –

3) Edgar MORIN l’identité humaine

C’est pour moi de nos jours la référence.  Dans cet ouvrage on y parle  de conscience, d’inconscient, d’ego, de sentiment d’appartenance à une espèce, un groupe…

4) L’école de la Théorie de l’engagement

N’oublions pas les travaux de Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois. Lien 1 & Lien 2

5) St SIMON

Indéniable ce penseur a perçu l’avenir de la société industriel. Il est incontournable pour comprendre le progrés et notre passé.  Je considère que le monde occidental va bientôt dépasser la sphère issue des révolutions industriels.

En fait il a identifié une dynamique politique dans les sociétés  en regardant la révolution française.  SEIYES aurait dit « la répartition des taches dans une société » (voir livre).

Le pouvoir des savants des religieux (expliquer l’inconnu)
Le pouvoir des princes (décrits par le mot oisif)
Le pouvoir productif (agriculteurs, ouvriers, entrepreneurs chef d’entreprise…)

Je garde le schéma finalisé du processus pour le livre. La source de réflexion est tirée du livre suivant. Je me servirais de celui ci dans les prochaines réflexions dans les autres pages.

C’est pour ne pas oublier que la politique, l’évolution des régimes est aussi un phénomène culturelle.

6) Platon

cycles  des régimes :   dictature éclairée-dictature despotique-démocratie-dictature éclairée

HISTOIRE DE FRANCE

0) Commençons par faire parler des extraits de wikipedia-l’encyclopédie libre

La Gaule connaît à partir du Ve siècle l’époque des migrations barbares, avec la présence de plusieurs peuples, notamment les Burgondes, les Wisigoths et les Francs.

invasion

Les peuples barbares viennent rencontrer les gallo-romains par la force. Leurs chefs se mélangent vraisemblablement aux élites existantes.  Les historiens contemporains reconnaissent que le terreau du peuple français débute ici.

Il est indéniable que le pouvoir est maintenant détenu par ces barbares et non par les romains. Néanmoins il existe des échanges et une filiation des germains envers l’Empire romain.

Nous pouvons parler d’une identité unique mais métissée, idée que l’on déduit de l’histoire de l’église chrétienne et de son influence .  La civilisation romaine semble disparaitre mais elle s’infuse dans le pouvoir intemporelle, celui de l’église.

Les cultures sont multiples par exemple il y a des échanges de techniques entre groupe humain. A cette époque la France n’est pas une réalité perçue ni à l’échelle des peuples, des identités,ni géographique… Les peuples se mélangent l’unité se construit.

Une grande partie des régions constituant la France actuelle sont réunies sous Clovis en 507 (réunion sous la domination franque, ou regnum francorum, des Alamans, des Burgondes et des Wisigoths au nord des Pyrénées). Ce « royaume des Francs » qui s’exerce sur ce que l’on appelait encore la Gaule tire sa légitimité et son unité de sa romanité culturelle. Mais il est partagé puis réuni à de multiples reprises au gré des héritages des héritiers de Clovis (dynastie des Mérovingiens).

À partir du milieu du VIIIe siècle Pépin le Bref, issu de la famille des Pipinnides est le premier roi des Francs nonmérovingien. Il étend considérablement le royaume des Francs, bientôt érigé en Empire sous le règne de son filsCharlemagne et de son petit-fils Louis le Pieux. Après la mort de Louis, son domaine est partagé en trois parties où l’autorité centrale s’effondre rapidement, ramenant l’organisation de la région à la situation antérieure : la Francia orientalis (à l’est), la Francia occidentalis (à l’ouest) et entre les deux l’éphémère Francie médiane, domaine d’un empereur très théorique. La partie orientale correspond à ce qui devint plus tard le Saint-Empire romain germaniqueserments de Strasbourg passés entre les petits-fils de Charlemagne, que date la source la plus ancienne attestant l’usage de deux langues différentes de part et d’autre du Rhin (le tudesque et le roman). Ce texte a donc souvent été présenté comme l’acte fondateur de la France (et de l’Allemagne).

Des descendants de Charlemagne — les Carolingiens — conservent une influence symbolique sur des territoires correspondant très grossièrement à la France jusqu’en 987, date à laquelle le duc Hugues Capet est élu roi des Francs.

C’est en fait L’autorité française qui commence à se créer. Un symbole qui commence à apparaitre à l’échelle de la majorité des hommes c’est la langue (on peut regarder aussi du coté de la Monnaie).

L’époque de la croisade des Albigeois centrée sur le règne de Louis IX (1226-1270) marque un moment fort, où la suzeraineté va se focaliser sur le royaume Franc. On commence à percevoir l’espace  Français que nous connaissons maintenant.

En fait on peut dire que ce phénomène aboutit à l’époque de Jeanne d’arc (1412-1431). Les hommes de pouvoirs outre-passent des règles de filiation au bénéfice d’une identité territoriale Française. Nous pouvons dire que les détenteurs d’un pouvoir se reconnaisse une zone d’influence territoriale naturelle commune. Un état va bientôt se construire grâce à la monarchie. La France n’est une qu’une  idée à l’échelle des décideurs temporels.

guerre

*

Peu à peu l’identité nationale se diffuse à travers tous les individus occupant  un territoire qui tend à avoir des frontières stables. La monarchie absolue y est pour beaucoup;  la révolution vient compléter la chose dans le domaine des idées à l’échelle des individus.  Nous pouvons dire que des cultures différentes existent au sein de l’espace Français mais les individus se situent temporellement dans un espace commun.

L’idée de Nation s’universalise.

*

La III république est moment politique, unificateur central  de l’identité française actuelle. Ce n’est pas qu’un régime qui se stabilise mais c’est tout une conception du mode de vie qui s’étale sur tout le territoire et crée des souvenirs qui se diffusent à l’échelle des générations actuelles. Le souvenir des 2 empires du XIX siècle réunit les élites et toute la strate hiérarchique humaine dans l’état Français.

Les rapports de force politique se figent et se symbolise dans une sorte de traditionalisme. La langue, l’heure deviennent universelle à l’échelle de tout le territoire français. Chacun peut percevoir un avenir en respectant les règles sociales.

L’idée de Nation se diffuse dans tout le peuple au point de devenir presque une religion dans le mode de pensée. L’histoire individuelle se lie et s’intègre à l’histoire de la Nation qui du coup entre en mouvement. La géopolitique entre en jeu plus qu’auparavant et on commence à parler de concert des Nations voir du “grand jeu”.

L’empire devient une partie de l’identité voir un besoin d’identité des individus pourtant la colonisation n’est pas une revendication du peuple Français. C’est plus une action de groupe de pouvoir (la marine essentiellement) qui cherche à projeter l’image l’existence de la puissance française dans le champ des représentations du pouvoir à l’échelle mondiale.source

colonnies

Des migrations de population ont lieux venant essentiellement des nations voisines de la France. Elles s’intègrent dans la répartition des taches productives. Cela rend nécessaire la construction d’une identité propre au régime républicain.  En effet avec le mythe du hussard de la république l’identité Française commence à se désincarner, l’idée commence à se vouloir universelle à l’échelle du monde connu.

La culture est unifiée à l’échelle des idées.

*

Mais nous ne sommes pas encore arrivé à l’époque contemporaine le dernier maillot qui conduit au présent c’est les Trentes glorieuses.  Les sociologues définissent la fin de la France millénaire, comprendre la société millénaire. L’augmentation de la population, l’industrialisation, l’alphabétisation généralisée sont des paramètres essentiels pour comprendre l’évolution de l’identité. Nous reviendrons plus tard sur le rôle de la démographie et de sa source l’accroissement de la productivité agricole.

population

*

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :